La vérité sur l’emploi des jeunes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Chez DBS, on n’a pas peur de dire la vérité à nos étudiants : la situation des diplômés du supérieur s’est dégradée. Si leur trajectoire d’accès à l’emploi a peu évolué dans le temps, la progression de leur rémunération semble être freinée. Le salaire à l’embauche pour le premier emploi a ainsi progressé de 10% pour les BAC+5 entre la génération 1998 et 2010. En revanche, ce même salaire pour le dernier emploi occupé a baissé de 12% pour la génération 2010 par rapport à celle de 1998.  


Cette modération de la progression salariale se conjugue par ailleurs à une baisse des évolutions de carrière. On avance moins vite dans la carrière, ce qui freine l’accession aux postes à responsabilité. 

Ainsi, la génération 2010 a 1,8 fois moins de chance d’être classée cadre que la génération 1998. 

C’est donc d’autant plus important de se positionner sur les fonctions digitales, car les jeunes qui entrent sur le marché apportent une vraie plus value dans l’entreprise et c’est grâce à cela seulement qu’ils pourront gravir les échelons : par leurs compétences.

Sans cette compétence spécifique, c’est le chômage de “file d’attente” qui les attend. Avec un afflux trop important de diplômés par rapport au nombre d’offres d’emploi correspondant à leur niveau de qualification, les plus diplômés se retrouvent à occuper des postes pour lesquels ils sont surqualifiés. Ces jeunes diplômés souffrent d’une dégradation de leur condition d’emploi et de rémunération une fois qu’ils sont dans l’entreprise. Le tableau n’est pas rose. Il l’est encore moins pour les non-diplômés : pour eux, il y a un véritable effet d’exclusion du marché de l’emploi.


En conclusion, si le diplôme protège toujours du chômage, il ne garantit donc plus d’accéder à un emploi correspondant à son niveau de formation. En venant chez DBS, vous avez fait un double bon choix : vous vous êtes positionnés sur les compétences recherchées en entreprise qui vont vous permettre 1. de légitimer un salaire dans le haut des standards et 2. d’avoir les outils pour pouvoir progresser en entreprise et donc “jouer la carte de la prise de responsabilité”. On ne peut que vous en féliciter 🙂

Recevoir par mail toute l'actualité

En cliquant sur “Ok”, vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.